11 juillet 2016
Ruel Vincent Diamants 2016 Cadrer

Vincent Ruel…possède 4 balles à son arsenal de lanceur gaucher

Vincent, ce jeune lanceur gaucher de 19 ans, qui a fréquenté quelques années le programme sport-études baseball Les Canonniers de Québec au secondaire et au collégial, a gravi avec succès les échelons du baseball mineur de Cap-Rouge/St-Augustin avant d’être repêché par les Monarques de Lévis à l’été 2013. Avec eux, il a connu du succès affichant une moyenne de points mérités inférieure à 1 en 41 manches lancées, connaissant ainsi la meilleure progression dans l'équipe des Monarques pour la saison 2013. En janvier 2014, ce sont les Diamants de Québec de la LBJEQ, qui l’ont repêché avec lesquels il s’alignera à l’été 2015 étant encore d’âge midget à l’été 2014.

Au printemps 2015, lors d'une séance de repêchage en collaboration avec le SEB, effectuée par Luis Melendez, recruteur du Monroe College de  New-York, Vincent a retenu son attention et obtenu une bourse de deux ans à ce collège américain à compter de septembre 2015. Il s’est alors rapporté au Monroe College (NY) afin de poursuivre ses études et son entrainement avec l'équipe les Mustangs de Monroe College qui évolue dans la NJCAA (National Junior College Athletic Association- div 1) en vue de la «vraie» saison de baseball débutant en février 2016.

Concurremment avec le baseball, Vincent suit des cours en Business Administration. Au baseball, ses entraineurs l’utilisent comme partant et releveur, ce qui ne déplait pas à Vincent. À sa première saison (printemps 2016), Vincent a inscrit 3 victoires, 0 défaite à sa fiche. Entre autres, lors d’un match en début de saison, Vincent Ruel, amené en relève, a œuvré durant trois manches et un tiers cédant deux points, dont un seul est mérité. Le gaucher alors de 18 ans a accordé cinq coups sûrs et un but sur balles, passant cinq frappeurs adverses dans la mitaine..

En séries de fin de saison, il a aidé ses coéquipiers à atteindre la finale de la Région 15, qu’ils ont jouée contre le Hartford College.

Invité à donner son opinion sur la différence de calibre entre le baseball américain et celui du Québec, le jeune lanceur gaucher s’est exprimé ainsi : « Les deux programmes de développement, américain et québécois, ont chacun leurs mérites. J’apprécie l’enseignement des collèges américains que je trouve intense et rigoureux, jumelé avec le scolaire», dit-il. « je les considère comme valables tous les deux à l’exception que le plus grand nombre de joueurs américains procure une plus grande profondeur aux équipes américaines, et ainsi rend le calibre du baseball aux États-Unis un peu supérieur ».Évidemment, le jeune gaucher retournera à New-York en septembre 2016 pour y jouer la deuxième année de sa bourse de 2 ans.

Parlant avenir, ce gaucher, reconnu comme un lanceur de balles à effets, espère, comme bien d’autres jeunes baseballeurs attirer l’attention du baseball majeur, sinon, je reviendrai au Québec avec de belles expériences de vie enrichissantes et bilngue sans aucun doute.. Mais d’abord, il tentera d’obtenir une bourse d’une université américaine lui permettant de poursuivre sa carrière et des études universitaires en septembre 2017.        

Au Québec, Vincent continue de progresser dans sa carrière de lanceur en officiant pour les Diamants avec lesquels il affiche de bonnes statistiques. D’abord, pour la saison 2016 à date : moyenne de points mérités : 3,06, 5 victoires, 2 défaites, 27 retraits sur des prises../ saison régulière 2015 : moy p.m.. 2,66, 7 vict., 4 déf., 30 retraits sur des prises et il a participé aussi aux séries éliminatoires en 2013. Ce qui lui donne une moyenne de points mérités des 3 saisons de 2, 69 pour ses 28 participations au total. Ce qui est très intéressant.

Bravo pour tes performances et bonne chance dans ta jeune carrière.

 

André Roy