28 juin 2016
Rosie Lyard

Après les États-Unis...l'Italie et la Colombie-Britanique pour Rosie Lyard, la québécoise d'origine française

Après un stage au programme sport-études baseball les Canonniers de Québec au secondaire, Rosie a poursuivi son développement au niveau Collégial durant 2 ans. Demeurant à Beaupré en banlieue de Québec, cette athlète féminine fait partie des équipes féminines du Québec et participe à plusieurs compétitions au Québec et ailleurs tels que les Championnats canadiens féminins. Désireuse de progresser dans son sport, elle accepta en septembre 2014 une offre du Eastern Florida State College (EFSC) à Melbourne, en Floride. Elle poursuit donc ses études en optant pour la psychologie tout en pratiquant le softball, le sport féminin de balle reconnu aux États-Unis. Elle y demeurera  pour une période de deux ans où elle s’aligna avec les Titans qui évoluent dans la National Junior College Athletic Association (NJCAA). Ayant dû s’adapter au softball, un sport différent du baseball, Rosie, à sa première année, a tout de même bien figurer en cumulant une moyenne respectable de .227 au bâton.

Au printemps 2016, soit à sa deuxième année aux États-Unis, notre jeune québécoise a contribué aux succès de son équipe qui s’est méritée le deuxième rang du classement au sein de la Southern Conference de la Florida College System Activities Association Athletics. Quant à notre athlète féminine, elle a été élue sur la deuxième équipe d’étoiles de sa conférence. « C’est probablement parce que j’ai été partante à chaque match comme voltigeur de centre toute la saison et également parce ce que j’ai frappé au deuxième rang du rôle offensif que j’ai eu cette nomination sur l’équipe d’étoile » dit-elle. Ses statistiques de sa deuxième année sont intéressantes : moyenne de .250 au bâton, a réussi 10 doubles, a marqué 39 points et a obtenu comme voltigeur une moyenne défensive de 0,975.  « De mon passage au EFSC, je retiens beaucoup de positif même si les exigences des entraîneurs étaient grandes, cela m’a fait grandir et j’ai compris que c’était moi qui allait en bénéficier » dit-elle.    

Après deux saisons dans un Junior College (NJCAA) en Floride, en septembre 2016, elle désirait poursuivre sa carrière à un autre niveau soit dans la National Collegiate Athletic Association (NCAA), en division 2. C’est à avec les Arrows d’Ursuline College, qui est situé tout près de Cleveland, qu’elle se retrouvera à la fin de l'été.

De retour au Québec cet été 2016, Rosie apprend une bonne nouvelle, elle était invitée par l’équipe de France au softball à participer à un tournoi préparatoire qui s’est tenu en Italie dernièrement en vue du Championnat du monde de softball 2016. Faut dire que cette jeune québécoise possède deux nationalités, canadienne et française, étant née en France. Ce tournoi, avait pour but de sélectionner les joueuses de l’équipe de France qui participera au Championnat du monde féminin de softball (Women's World Softball Championship) du 15 au 24 juillet 2016 à Surrey, C.B.   Autre bonne nouvelle: Rosie a percé l’alignement et a été choisie au sein de l’équipe française. En guise de préparation, notre québécoise participera à ce camp d’entraînement à Surrey en Colombie Britanique à compter du 9 juillet. Au cours de ce camp préparatoire, elle disputera, entre autres, un match hors-concours contre l’équipe féminine du Vénézuela.

Enfin, après ce championnat, Rosie bénéficiera de quelques semaines de vacances/repos avant de retourner aux États-Unis, ce qui est prévu pour la mi-août.  

Bravo pour ton parcours et bonne chance dans ta carrière et dans tes études.

 

André Roy