2 juillet 2016
Berthiaume Phil

Philippe Berthiaume…le conditionnement physique, un allié au service du baseball

Après avoir joué son baseball mineur dans la région de Québec, Philippe a poursuivi son développement sportif au sein du programme sport-études baseball Cardinal-Roy/Pointe-Lévis, appelé maintenant Les Canonniers de Québec. Il fréquenta ce programme de septembre 2008 à juin 2012.

A l’été 2011, il s'aligna avec les Condors de Charlesbourg, midget AAA, du réseau de développement de Baseball Québec. Et à l'été 2012, Philippe rejoint les Ailes du Québec, qui regroupent les 15 meilleurs joueurs de 17 ans et moins du Québec, et participe au Championnat canadien (Canada Cup) disputé annuellement.
À l'été 2014, il est repêché par les Castors CDE (Charlesbourg) de la Ligue de Baseball Junior Élite du Québec. Voltigeur, cet athlète de 5’10’’, 190 lbs, présente déjà une excellente moyenne au bâton de.343 à sa première année dans cette ligue.
À l'automne 2014, il obtient une bourse d'études/baseball pour deux ans du Seminole State College en Oklahoma, EU. Il rejoint l’équipe du collège les Trojans qui évoluent dans la NJCAA (National Junior College Athletic Association-région 2.  Il occupe le poste de voltigeur de centre pour l’année 2014-2015. Aux EU, la ‘’vraie’’ saison de baseball débute tôt au printemps 2015. Pour cette courte saison, Philippe a obtenu une excellente fiche offensive : .336 moyenne au bâton / 67 cs / 6 cc / .443 présence sur les buts. Parallèlement au baseball, il poursuit des études en Business Administration / Finance.

Rentré au Québec à l’été 2015, il s'aligna pour seulement une quinzaine de matchs avec les Castors CDE de Charlesbourg (LBJEQ), préférant consacrer ses énergies à l’amélioration de sa condition physique en général sous la supervision du préparateur physique des Canonniers de Québec, Mathieu Roy, lui-même un joueur de softball de calibre international

À l'automne 2015, il se rapporta à son collège pour poursuivre ses études et s'entraîner avec l'équipe en vue de la saison du printemps 2016. Philippe, qui patrouille le champ centre, connait beaucoup de succès dans cette deuxième année aux États-Unis. Ses statistiques le démontrent : moyenne au bâton de .383, 77 cs, 10 coups de circuit, 72 points marqués, .459 présence sur les buts, ce qui signifie qu’il a atteint les sentiers avec beaucoup de régularité.

Revenu à Québec en juin 2016, après sa saison printanière aux EU, il choisit à nouveau de consacrer son été à la pratique de conditionnement physique tout en acceptant le poste d’entraîneur-chef des Monarques Midget AAA de Lévis, division 2, faisant partie du réseau de Baseball Québec.  

Retour sur la saison

Satisfait de son séjour à ce college ? « Oui, je considère que ce collège est un bon endroit pour l’athlète qui veut se dépasser tellement l’entraînement est sérieux et rigoureux. Moi, j’ai grandi comme personne et j’ai acquis de la maturité, je crois ». « Parlant de calibre des équipes, il est probablement supérieur à celui du junior québécois dû au grand nombre de joueurs américains parmi lesquels sont sélectionnés les meilleurs ».

Également, Philippe constate que les joueurs américains sont mieux pourvus au point de vue de la force musculaire, et selon moi, ça serait déterminant dans leurs forces de frappe au bâton et dans leur puissance au niveau des lanceurs.

Voilà qu’à la fin de cette année 2015-2016, l’as-voltigeur et puissant frappeur de Québec a accepté une lucrative bourse d’études d’un an des Mavericks de l’Université du Texas à Arlington – division 1.

Et l’avenir ! « Pour être franc, je songe comme plusieurs, bien sûr, au repêchage du baseball majeur. Toutefois, je suis réaliste à la fois, sachant que la route est très longue dans cette direction.» .

Bravo pour ta progression, bonne chance dans ta carrière.

André Roy