0 juin 2016
Emilie Laliberte

Émilie Laliberté…cumule de nombreuses expériences au baseball et au softball féminins

C’est à Granby qu’Émilie a commencé à jouer son baseball mineur pour ensuite en venir à évoluer comme receveur dans le Midget AAA (garçons) du Réseau Baseball Québec à l’été 2012.
Entre temps, elle s’inscrit, entre autres, au programme collégial sport-études baseball des Canonniers de Québec. Ceci lui a ouvert les portes des collèges américains, nous dit-elle :« Avec l’aide des entraîneurs de sport-études baseball que je remercie, on a réalisé une video me montrant comme joueuse de baseball que j’ai fait parvenir à plusieurs collèges aux EU. Un de ces collèges a démontré de l’intérêt envers moi. Et ça s’est conclu.»

Émilie a quand même du passer du baseballl … au softball féminin (très populaire aux États-Unis).

Ainsi, elle se dirigea au Garden City Community College dans l’État du Kansas aux États-Unis pour une période de deux ans, soit de septembre 2012 à fin mai 2014. Dès sa première année, malgré qu’elle ait dû s’adapter au softball, elle a cumulé des statistiques intéressantes : moyenne au bâton de 0,324, six doubles, un triple, trois longues balles, 17 points produits, 26 points comptés et 8 vols de buts.

Sur le plan scolaire, elle a suivi des études en sciences à ce collège durant ses deux années au Kansas tout en jouant du softball.

Ainsi, elle poursuivit son programme scolaire et sportif au Garden City Community College pour une deuxième année (sept 2013 à mai 2014)  avant de se dénicher une bourse pour deux ans dans une université la Missouri Western State Universityavec à compter de sepembre 2014 à mai 2016 évoluant ainsi pour les Griffons. C'est là qu'elle a rejoint David Glaude qui fréquenta aussi cette université.

En février 2015, elle s'est blessée à l’épaule droite et a été opérée aux États-Unis. Ceci l’empêcha de finir son année sportive et de jouer durant l’été 2015 au Québec.

En septembre 2015, guérie de sa blessure, elle s'est retrouvée à nouveau au sein de l'équipe les Griffons de Missouri Western State University pour une autre année, D'abord reconnue comme receveur au Québec, elle a dû jouer comme arrêt-court à la demande de ses entraîneurs américains.

«Mon passage aux États-Unis m'amène à dire combien j'ai apprécié le sentiment d'appartenance et de fièrté dont font preuve les américains envers leur pays de même que leurs joueuses envers leur équipe ». Elle ajoute aussi qu'elle a été impressionnée par le climat au Missouri qui laisse parfois craintif devant l'apparence de tornades potentielles qui assombrissent le paysage de la région ».  

Au cours de sa carrière, Émilie a participé à plusieurs Championnats canadiens, elle a remporté cinq médailles d’or, deux d’argent et une de bronze. Une médaille aux Jeux du Canada en softball. Notre athlète féminine a été Invitée au camp de selection de l'équipe nationale du Canada en vue de participer aux Jeux Panamericainx à Toronto...mais, ma blessure m'a empêché d'y participer. De plus, elle fait partie depuis quelques années de l' Équipe Québec féminine à des compétitions de haut calibre.

 

De retour au Québec, notre athlète de Grandby saura bien occuper son temps puisqu’elle fera partie de l’équie de baseball du Québec qui participera au Championnat de baseball senior féminin qui se disputera Red Deer en Alberta du  25 au  29 août 2016. Ensuite, Émilie espère bien être retenue pour participer à la Coupe du monde de baseball qui aurait lieu en Corée ensuite..

Son stage aux États-Unis étant terminé, Émilie verra à faire reconnaître ses cours suivis aux États-Unis en vue de pousuivre au Québec des études en optométrie...un domaine où elle aimerait gagner sa vie.

Bravo pour ton parcours, pour ta détermination et bonne chance au baseball et dans ta future carrière.

André Roy