29 janvier 2016
Le 7e joueur dans l’histoire des Canonniers à être repêché par les Majeures

Marc-Antoine Bérubé a maintenant sa bannière à Sport-Études
Reportage : André Roy
Photos : Jean-Philippe Roy et André Roy

Jeudi soir, une quarantaine de personnes, conviées à cet événement par le directeur du programme Jean-Philippe Roy, étaient réunis pour souligner le repêchage du lanceur Marc-Antoine Bérubé en  juin dernier par les A`s d’Oakland.  Parmi ces invités, figuraient, entre autres, les parents de Marc-Antoine, leurs familles et amis, des coéquipiers et des amis, des entraîneurs au programme des Canonniers, des joueurs repêchés ainsi que des membres du Conseil d’administration du programme.

Ce geste, qui se veut une reconnaissance pour le talent et les efforts déployés par Marc-Antoine, devrait constituer une motivation additionnelle pour la centaine de jeunes étudiants/athlètes qui fréquentent cette année et fréquenteront dans les années à venir le programme de développement de baseball.

C’est dans le bas Saint-Laurent, plus précisément à Trois-Pistoles que la carrière de Marc-Antoine débuta.Son père, Valmond, éducateur physique, passionné de baseball, lui prodigue ses premiers conseils. Il sera son entraîneur pendant plusieurs années dans le Bas St-Laurent en plus de participer à l’organisation du baseball dans la région.Comme fiston était dominant dans la région, les Bérubé veulent tester le marché de la grande ville de Québec et voir jusqu’où cette passion pouvait le conduire.

À l’été 2009, il s’inscrit donc au camp d’entraînement des Monarques de Lévis Midget AAA. Dès ses premiers lancers, les entraîneurs des Monarques, Dominik Walsh et Jimmy Durette remarquent une action de bras différente des autres et fluide dénotant ainsi un certain potentiel. Ils en firent un joueur des Monarques.  De plus,  M-A faisait preuve de maturité puisqu’ìl devait se lever très tôt, soit vers 4h. afin de se présenter aux entraînements qui débutaient à 6 h. à Expo Cité. Déjà, on remarquait une éthique de travail et un désir de surpassement hors de l’ordinaire.

Quelques jours après, le directeur du programme sport-études, Jean-Philippe Roy, entreprit une démarche auprès de ses parents Valmond et Nathalie pour que Marc-Antoine poursuive ses études à l’École Cardinal-Roy, à laquelle est rattaché le programme sport-études baseball. C’est avec le consentement et l’appui de ses parents  que l’athlète  en devenir débutait sa «vraie» carrière.
Finalement, Marc-Antoine s’inscrit au programme sport-études à Cardinal-Roy en septembre 2009 pour l’année 2009-2010.
À l’été, un malheureux accident survint lorsque M-A se coupe une partie de l’annulaire de sa main droite en aidant son grand-père à couper du bois. Il s’en sorti indemne après une courte réhabilitation de quelques mois, il pu continuer à lancer comme avant.

Au printemps 2010, il est sélectionné par les Ailes du Québec à ses 17 ans pour l’été.
En septembre 2010, il poursuit ses études au Collégial de St-Lawrence et son entraînement intensif au programme sport-études jusqu’au printemps 2011.
Ensuite, MA s’aligne pour une 2e année avec les Monarques pour continuer  son développement à l’ABC pour une année.

À l’été 2011, il obtient une bourse pour deux saisons du North Eastern Oklahoma College, un Junior College réputé, soit en 2012 et 2013. On connaît la suite… en 2013 et 2014, Marc-Antoine obtient une bourse de l’Université de Pittsburgh dans la très crédible conférence  ACC. C’est là que le rêve professionnel commence à prendre forme.

Durant ce temps, il revient au Québec pour la saison estivale dans le baseball Junior avec Saguenay et Québec avec qui il remporte le championnat en 2014.
De retour aux États-Unis
, il se taille une place dans la rotation des lanceurs partants. Il lance des matchs contre les Universités Florida State, Georgia, Virgina Tech, Miami, Caroline du Nord.

C’est à ce moment que Marc-Antoine attire davantage l’attention des dépisteurs des A’s, ayant progressé beaucoup en automne avec son coach des lanceurs…coach Oakes.
C’est le 10 Juin 2015 que le coup de téléphone tant attendu arrive, c’était Matt Higginson, dépisteur des A’s au Canada qui annonce la nouvelle à Marc-Antoine. M -A entreprend sa jeune carrière professionnelle en se rapportant à
l'équipe affiliée des Athletics d'Okland qui évolue dans la ligue des recrues en Arizona. Il joue une courte saison qui a débuté fin juin....à suivre.


Présents de coeur
Certaines personnes, même à distance, tenaient à témoigner leur admiration à Marc-Antoine, et ceci par le biais des moyens de communications d'aujourd'hui. Il s'agit des grands parents de M-A qui lui ont fait part de leur fièreté et de leur encouragement, de même qu'un ami, provenant de la même région que M-A, soit Dany Paradis-Giroux, un joueur de baseball qui poursuit ses études et son baseball aux États-Unis qui l'a félicité et lui a souhaité bonne chance dans sa carrière. Aussi son «coach» Oakes de l'Université de Pittsburg, qui reconnaissait son talent et l'encourageait à poursuivre son développement . Enfin, M. Jean Laberge (Canac), membre du CA des Canonniers tenait à lui exprimer aussi sa fièreté et tout son encouragement dans son beau projet qu'il appuie.

Autres bannières
Nous vous rappelons qu’au site d’entraînement d’Expo-Cité, il y a déjà 4 autres bannières qui soulignent les repêchages de 4 autres étudiants/athlètes au programme sport-études les Canonniers. Il s’agit de Kevin-Denis Fortier, Jonathan Gilbert, Jimmy Durette et Jonathan Paquet. Ces ex-étudiants/athlètes du programme Sport-Études Baseball  Les Canonniers (anciennement CR/PL) ont tous été repêchés par une des équipes majeures de baseball.